Lyon recevait Monaco, actuel 14è du classement, mais en net regain de forme depuis l’arrivée du messie Laurent Banide.

Monaco, pour cette rencontre a affiché une équipe plutôt défensive avec 5 milieux derrière Koeller. Mais au bout de 9 minutes de jeu premier coup dur pour l’AS Monaco, Koeller, leur tour de contrôle sortait sur blessure.  Malgré cela les lyonnais jouaient comme des diesels et ne parvenaient pas à accéléler pour se montrer dangereux, se heurtant souvent à un bloc défensif trés compact.

1145865119.jpg

A la reprise de la deuzième période, les lyonnais montraient déjà plus d’entrain et monopolisaient le ballon. ils se montraient même dangereux sur un coup franc de Juninho à la 53è minutes. A la 55è minutes, les monégasques auraient dûs obtenir un penalty mais l’arbitre ne siffla pas en raison d’une chute trop prononcé de Kallon. 65è minutes, But refusé de Govou pour un hors-jeu à la 65è minutes.

Malgré les entrées de Kallstrom et Bediale, on sentaient bien les lyonnais fatigués et manquant de vivacité, ce qui ne permettait pas, pour autant aux monégasques de s’approcher de la surface de Grégory Coupet. Les deux équipes se séparaient donc sur un 0-0 qui faisait bien les affaires de Monaco.